Nous étions pour vous à la dernière d’une attraction qui a ravi des milliers de spectateurs, enthousiasmé des milliers d’amateurs de robotique, passionné des milliers de cinéphiles.
J’ai parlé de : le visionarium

Comme tout le monde le sait (?), le visionarium a fermé fin Août 2004, dans l’indifférence générale pour faire place à une nouvelle attraction : Buzz l’éclair, qui a succédée à une attraction majeure de Disneyland Paris présente depuis les origines.

Créé spécialement pour DLP, le visionarium présentait, à 360°, une histoire cohérente, ce qui n’est pas toujours le cas sur le parc.
Pour donner corps à cet esprit, les imaginiers ont conçu Timekeeper à qui Michel Leeb prêta sa voix, et une camera à 9 yeux, Nine-Eye qui était sensée filmer ce que nous voyions.

De nombreux acteurs ont tenu à être de la fête, citons rapidement : Michel Piccoli, bien sûr, mais aussi Jean Rochefort (Louis XV), Nathalie Baye (Mme de Pompadour), Franco Nero (Léonard de Vinci), Jeremy Irons (H.G.Wells), Gérard Depardieu en simple bagagiste et même Rémy Julienne pour régler les différentes cascades.

Opel étant devenu le nouveau partenaire en lieu et place de Renault, le concept car avait disparu depuis déjà un certain temps.

Dépêchons-nous de photographier le grand décor sur le mur avec le nom de l’attraction car dans quelques temps seuls nos souvenirs les remettront à leur place.

Après voir passé les tourniquets, on pénétrait dans une salle rectangulaire pour le « pré show ».
Des inventions diverses suspendues au plafond se dévoilaient petits à petits dans la pénombre de cette grande salle.
Sur les murs du fond une sorte de grand bazar attendait le visiteurs : des jouets anciens, des maquettes et d’étranges machines plus futuristes les unes que les autres.

Enfin sur la droite de ce même mur trônait un nombre important d’écrans plats formant une gigantesque image. C’est la que ce déroulait le pré show donnant une petite idée du spectacle suivant.

Une fois pénétré dans la grand salle ronde on pouvait déjà voir les écrans circulaires pour une projection à 360°
Le maître de cérémonie Timekeeper nous invitant à remonter le temps, nous passerons de l’ère préhistorique à celui de la conquête de la lune.
Nous découvrions le jeune Mozart, la Joconde mais aussi l’exposition universelle, la construction de la tour Eiffel, nous ferons aussi des plongées sous-marine, un tour de circuit de grand prix automobile, voire même une course de bobsleigh.

A la sortie de l’attraction la boutique « constellations » était décorée elle aussi d’inventions et possédait un plafond remarquable.

Texte : Gérard MORIN
Photos : Wylfreda PETITJEAN,
Hervé FALCON, Gérard MORIN